ESN: nouveau terrain d'expression des millennials


3 min read

ESN: nouveau terrain d'expression des millennials

De l’explosion de la bulle internet à l’IoT et l’économie de la donnée, en passant par le développement exponentiel du mobile et la prolifération des médias sociaux, le numérique a transformé et fait naître autant de nouveaux usages que de nouveaux métiers. Loin devant la technologie, la gestion des talents du numérique est aujourd’hui un véritable enjeu pour les ESN (entreprises de services du numérique).
Et pour cause, ces talents sont aussi spécifiques (web développeurs, consultants en stratégie numérique, ergonomes, directeurs artistiques...) qu’ultra sollicités. Ils doivent donc aujourd’hui impérativement être séduits, attirés, fidélisés et accompagnés dans un projet singulier, leur proposant tout à la fois des perspectives, de la créativité et de la mobilité !

Booster les carrières avec une approche pluridisciplinaire

Ce qui fait aujourd’hui la force d’une ESN, entreprise dédiée à la transformation numérique, est sa capacité à apporter à ses clients une approche pluridisciplinaire et donc d’intégrer dans ses équipes une multitude de métiers, aussi complémentaires que diversifiés. La mise en place d’équipes projets intégrant des profils de consultant designer comme d’architecte logiciel se veut vecteur d’un lien pérenne entre les équipes, mais aussi de passerelles entre les métiers et parfois même de mobilité réelle entre eux. Par ailleurs, comment conseiller à ses clients l’agilité que nécessite toute transformation, et qui plus est numérique, si l’on est incapable d’opérer pour soi même ce décloisonnement nécessaire...

Stimuler la créativité par la grande variété des univers rencontrés

Qu’il s’agisse des problématiques de relation client, d’organisation interne ou encore de création de services... et qu’il s’agisse du secteur de la Banque, de l’Assurance, de l’Immobilier, des Transports, de la Distribution ou encore des Médias, ce n’est que par la diversité des sujets abordés et proposés que l’on est en mesure d’assurer à ses talents la meilleure expertise. Car cette mixité alimente non seulement une montée en compétences continue, mais également un savoir-faire, capable de réinventer chaque secteur au prisme de son expérience passée dans un autre ! Une nécessaire diversité qui a également vocation à s’appliquer aux tailles d’entreprise, des plus grandes et statutaires aux plus modestes (PME/ETI) dont les ambitions, les besoins en innovations, et les projets ne sont pas moins ambitieux. 

Faire grandir les collaborateurs via la formation en continu

Si travailler au sein d’une ESN demande de l’adaptabilité, les salariés y sont, plus encore qu’ailleurs, demandeurs de formation en continu. Loin des stages présentiels trimestriels autour de leurs thématiques métier, ces derniers sont en attente d’un accès facilité à des modalités de formation modernes, digitales et à la demande, sur des sujets variés. Que ce soit par besoin lorsqu’ils travaillent sur un projet regroupant des compétences diverses ou par simple curiosité, leurs souhaits se porteront sur des formations ne touchant pas uniquement à leur cœur de métier, renforçant ainsi leur employabilité. Aidées par le développement des plateformes collaboratives, les ESN, si elles souhaitent voir grandir leurs employés et les fidéliser, doivent ainsi proposer cet accès à la formation à tout moment et sur tout support (ordinateur, tablette, smartphone…).

Encourager l’agilité et la mobilité

Dernier élément : la mobilité ! Elle doit également désormais infuser l’ADN de nos ESN ! En effet, d’un point de vue strictement RH, l’entreprise doit plus que jamais ouvrir ses portes, faire circuler les talents et leur permettre, où qu’ils se trouvent, de s’exprimer et de trouver des opportunités de carrière en dehors de la capitale. Pour les salariés en place, pour les candidats des territoires en recherche d’un souffle dans leur carrière, pour les candidats de tout l’Hexagone désireux de se tourner vers des bassins d’emplois chaque jour plus attractifs (Bordeaux, Lille, Rennes, Lyon, Nantes...), la mobilité doit pouvoir être proposée, si ce n’est promise, dès l’embauche.    


Source: JDN

Tagués :  Cabinet de conseil

Commentaires : Laissez un commentaire

* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.